Aux surfaces grouillantes

Il y a cette tendance en nous. Tendance à rejeter automatiquement ce qui apparaît dans nos yeux comme remuant, visqueux, désorganisé. D’une manière générale, tout ce qui grouille nous dégoûte. Tout ce qui est instable ou se décompose nous inquiète. Mais qu’est-ce qui se traduit dans nos instincts de répulsion ? Peur de la mort et de la maladie ou obsession du contrôle, de l’ordre et de la forme ? Continuer de lire « Aux surfaces grouillantes »