Plus

Il faut nous éparpiller pour rester cohérent 

Qui se cache derrière la Fragmentation ?

Bonjour, je suis Zyle. Ce site est né d’un projet personnel : le désir de créer un espace d’expression pour le corps et le vivant qui soit aussi lieu de  réflexion ; l’envie de toucher ce qu’il y a de plus intime et d’authentique en moi et autour de moi. Avec le temps, j’aimerais beaucoup que d’autres paroles que la mienne viennent enrichir la Fragmentation.

C’est-à-dire ?

Je vois notre société comme un ensemble extrêmement complexe et fragmenté dont chaque élément – chaque individu – est lui-même complexe et fragmenté. Mes intérêts et mes expériences étant limités, j’aimerais laisser de la place à d’autres perspectives, d’autres paroles… J’aimerais transformer la Fragmentation en une plateforme…en une revue du vivant ou revue corporelle. D’après moi, l’expérience et l’émotion sont des informations valides, justes, importantes. Elles ne doivent pas forcément être limitées au blog ou au témoignage privé ponctuel.

Bien sûr, on trouve de nos jours beaucoup de médias où l’intime à sa place, mais il n’est jamais central. Il est toujours accessoire, outil, au service de ce qui serait le savoir et la Vérité. La poésie n’a de place que quand elle est commentée et analysée. Et quant à l’expression spontanée, elle est au mieux présente dans les commentaires… Mais comment peut-on croire au vivre-ensemble quand on ne se comprend pas les uns les autres ? Quand on tait ce qui se passe au plus profond de nos êtres ?

Donc pas de thème précis ici ?

Si, le vivant ! Ce que peut ressentir un être face à ses semblables et au monde qui l’entoure. L’idée c’est de lier la réflexion à du témoignage direct ainsi qu’à une expression poétique et créative. En ce qui me concerne, mon expérience a été inspirée et guidée par le féminisme, l’écologie, le post-colonialisme, le rapport centre/périphérie, ainsi que par les réflexions sur le genre, la communauté et sur ce qui signifie la « normalité ». 

Mais peut-être voulez-vous suggérer vos propres pistes ?

Pourquoi « Rien n’est Vrai, tout est vivant » ?

Il s’agit du titre de la dernière conférence donnée par Edouard Glissant, un penseur et poète martiniquais décédé en 2011.

Quelles sont les différentes facettes de la Fragmentation ?

Mosaïque : témoignages directs sur une expérience isolée. « Je ». Récits d’événements, de moments de vie, de paradoxes intimes.

Champs : comme « champs » de réflexion mais aussi comme l’espace situé à la périphérie. Réflexions libres sur le vivre-ensemble. L’expérience personnelle est ce qui vient nourrir les idées.

Méandres : espace libre de création. Poésie, fables, vidéo, photos. Jouer avec les mots et les matériaux, se perdre dans leurs méandres.

Dissonance :  Éléments qui dépassent, grouillent, surprennent. Fragments du monde uniques et inspirants.

Souche : Réflexion sur le support en lui-même, autrement dit sur « La Fragmentation ». Les racines du projet, comment il évolue dans le temps, etc.

 

Merci beaucoup pour votre visite ! N’hésitez pas à vous abonner ou à me contacter !